DÉVELOPPER DURABLEMENT


Le Quotidien

Chronique, mardi 12 novembre 2013, p. 11

Votre opinion

DÉVELOPPER DURABLEMENT

Chère compagnie Arianne Phosphate,

Vous devriez choisir l’option la plus logique et la plus respectueuse d’un développement durable en passant par la Côte-Nord. Oui, vous auriez 90 kilomètres de route de plus à faire mais vous sauveriez le transport maritime de Saint-Fulgence à Baie-Comeau. Et il y a déjà à Baie-Comeau un port en eau profonde et des infrastructures industrielles dont vous pouvez bénéficier. Le fjord et l’Anse-à-Pelletier, ont été reconnus par «National Geographic» comme une merveille. Dans Le Quotidien du 8 novembre dernier, le géographe Magella-J Gauthier, professeur émérite de l’Université du Québec à Chicoutimi, décrivait un microclimat en péril, un climat et une terre agricole exceptionnelle allant du secteur des «Terres-Rompues», à Saguenay jusqu’à Tableau, à Sainte-Rose-du-Nord. Les emplois créés et à créer dans cette zone seraient beaucoup durable dans ces domaines. Dans 15 ou 20 ans, l’eau pure, des forêts majestueuses et des terres arables vont être beaucoup plus précieuses que des résidus de minières et de l’eau polluée. Que nous ont laissé les grosses compagnies quand elles sont parties?

Et où sont nos valeurs si on préfère les intérêts d’une compagnie plutôt que ceux d’êtres humains qui ont travaillé des années pour créer des emplois ici en agriculture entre autres et y élever leurs enfants… Les gens de l’Anse-à-Pelletier et les propriétaires de chalets méritent de garder ce qu’ils ont chèrement acquis.

Marie-Francine Bienvenue

Porte-parole de Québec solidaire, Comté Dubuc

© 2013 Le Quotidien. Tous droits réservés.

Numéro de document : news·20131112·QT·0019