Arianne Phosphate: l’OBV du Saguenay interpelle la ministre


JONATHAN HUDON

Le Quotidien, 10-05-2018
L’Organisme de bassin versant (OBV) du Saguenay a expédié une lettre à la ministre fédérale de l’Environnement et du Changement climatique, Catherine McKenna, pour lui faire part de ses inquiétudes par rapport au projet du terminal maritime sur la rive nord de la rivière Saguenay, à la hauteur de Sainte-Rose-du-Nord.

Le projet de construction et d’exploitation est lié au projet minier Lac à Paul d’Arianne Phosphate. Dans un communiqué, l’OBV Saguenay a rappelé ses préoccupations, notamment sur la protection du béluga. Il rappelle aussi que le rapport de l’Agence canadienne d’évaluation environnementale (ACEE) tient uniquement compte des impacts environnementaux de la construction et l’exploitation d’un terminal maritime.

L’OBV Saguenay précise que d’autres éléments doivent être pris en considération, comme l’ouverture du site d’exploitation minier au lac à Paul, le transport d’apatite par camion jusqu’au terminal maritime et l’expédition du produit par bateau sur la rivière Saguenay.

«Dans les faits, chacune des parties de ce projet aura des impacts sociaux et environnementaux qui, cumulés dans une seule analyse, donneraient une vision plus précise du projet et permettraient aux acteurs concernés de juger de la pertinence et des conséquences du projet d’un point de vue environnemental, social et économique», écrit l’OBV, rappelant que la faisabilité économique du projet a été remise en question par un économiste du gouvernement du Québec.

Pour ce qui du béluga, l’organisme estime que des données supplémentaires doivent être étudiées avant d’estimer les impacts réels sur le mammifère marin.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>