LE CREDD PRÉOCCUPÉ


Le Quotidien

06 septembre 2018

Le Conseil régional de l’environnement et du développement durable (CREDD) du Saguenay-Lac-Saint-Jean s’inquiète de la mise en place d’un nouveau terminal maritime sur la rive nord du Saguenay. Il a fait part de ses préoccupations à la ministre fédérale de l’Environnement et du Changement climatique, Catherine McKenna.Le groupe avance que le terminal maritime de Grande-Anse ne serait utilisé qu’à environ 20 % de sa capacité, alors que ce projet avait nécessité un investissement de 38 M$ de la part de l’Administration portuaire.

Par le biais d’un communiqué de presse, le CREDD cite le rapport du BAPE sur le projet minier en insistant qu’« Arianne Phosphate a surtout considéré les aspects économiques dans le choix des scénarios de transport. L’annonce de la construction d’un pont ferroviaire à Dolbeau-Mistassini qui a eu lieu dernièrement pourrait même favoriser un changement de scénario et l’optimisation des infrastructures régionales existantes ».

Les inquiétudes de l’organisme ont d’ailleurs été portées directement auprès du gouvernement fédéral afin de le sensibiliser aux conséquences engendrées par ce projet d’envergure.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>